Quelles sont les propriétés bénéfiques de l'ail et quels en sont les effets nocifs? Comment l'ail est-il utilisé et ce qu'il contient de plus - utile ou nuisible

Ne sous-estimez pas l'importance de l'ail pour l'homme.

Beaucoup des propriétés bénéfiques de la plante étaient connues dans l'Antiquité.

Il est capable d'enrichir notre corps avec un grand nombre de minéraux, oligo-éléments, vitamines.

Avec ses nombreuses propriétés, il est activement utilisé dans le traitement de maladies en médecine traditionnelle et traditionnelle.

Ail: composition, calories, comment appliquer

L'ail est un légume, une plante herbacée et vivace de la famille des bulbes. Il a une odeur particulière et inhabituelle et un goût piquant, cultivé presque partout dans le monde.

La teneur en calories de l'ail est faible: pour 100gr il y a environ 46 kcal. Valeur énergétique de l'ail oignon: graisses - 0,5 g (5 kcal), protéines - 6,5 g (26 kcal), glucides - 30 g (120 kcal).

Il contient des matières grasses, protéines, fibres, acide ascorbique, glucides, macro et microéléments, huiles essentielles, vitamines des groupes B, C, A, P, D, composés soufrés, pectine, allicine, adénosine, disulfure, phytoncides.

C'est la variété de composants qui rend l'ail si populaire en médecine. Les substances qu'il contient aident le corps à lutter contre de nombreuses maladies, car elles ont des actions antispasmodiques, diurétiques, analgésiques, anthelminthiques et antimicrobiennes.

En raison de toutes ses propriétés utiles, l'ail est indiqué pour une utilisation en médecine avec:

• hypertension artérielle;

• des perturbations dans le tube digestif;

• lésions fongiques, bactériennes, helminthiques de l'intestin;

• léthargie générale et faiblesse;

• l'insomnie;

• troubles nerveux;

• athérosclérose;

• rhumes et maladies virales.

Le goût et l'arôme spécifiques ont permis à la plante d'être utilisée partout comme assaisonnement pour de nombreux plats. Sans l'ail, il est impossible d'imaginer une cuisine orientale, méditerranéenne ou grecque. Il est ajouté à de nombreuses soupes, plats de poisson et de viande, sauces, salades et snacks. En tant que conservateur d'origine naturelle, pas un seul conservateur de légumes en conserve, la mise en conserve de collations froides est complète sans elle.

Ail: quels sont les avantages pour le corps

Il est connu depuis longtemps et les avantages de l'ail pour le corps ne sont pas confirmés une fois.

Avantages pour le système nerveux. La plante contient de la vitamine B1, indispensable au fonctionnement du système nerveux. La vitamine est impliquée dans le traitement du glucose, fournissant au cerveau l'énergie nécessaire.

Ail et maladies infectieuses. Sa propriété la plus connue est sa capacité à lutter contre les infections virales et le rhume en raison de la composition particulière de ses composants: huile volatile, huiles essentielles, divers agents végétaux.

Ail pour le foie et les articulations. Il y a beaucoup de soufre dans le légume. Les substances contenant du soufre aident le corps à synthétiser la méthionine - un puissant hépatoprotecteur qui empêche les modifications pathologiques dans la composition du cartilage.

Effets de digestion. En cuisine, le légume est utilisé comme additif dans tous les plats gras et lourds qui sont longs et difficiles à digérer. Il favorise la formation de bile, responsable de la digestion.

Les avantages de l'ail en tant que restaurateur général. La plante contient du cuivre, du chrome, de l'arsenic, du magnésium, du bêta-carotène et des vitamines. Un tel «cocktail» est particulièrement nécessaire pour une personne au printemps.

Prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. Les composants de l'ail peuvent réduire le risque de thrombose en abaissant la viscosité du sang.

À des fins préventives, il est recommandé de ne pas utiliser plus de 2 gousses d'ail par jour. Pour le traitement des maladies, le dosage de la plante est indiqué par le médecin en fonction des indications disponibles et des caractéristiques du corps.

Ail: quel est le mal au corps

La plupart des gens, interrogés sur les dangers de l’ail, n’appellent généralement que la présence d’une odeur désagréable provenant de son utilisation. Mais ce n'est pas tout inconvénients:

1. C'est toxique. Les sulfures qu’il contient peuvent provoquer des maux de tête, ralentir la réaction d’une personne aux stimuli externes et réduire l’attention.

2. Il est complètement contre-indiqué pour les personnes souffrant de maladies des systèmes cardiovasculaire et gastro-intestinal.

3. Capable de provoquer des allergies.

4. Il devrait être jeté en cas d'anémie.

5. Peut provoquer une crise d'épilepsie.

6. Sous sa forme brute, la plante a une propriété antiplaquettaire. D'une part, c'est une bonne qualité. Mais si une personne prend des médicaments pour éclaircir le sang, le risque de saignement avec saignement augmente considérablement.

7. Si les personnes ont la peau sensible, l'ail peut provoquer des irritations, des douleurs et des rougeurs.

Pour les mères enceintes et allaitantes: les bienfaits de l'ail

Pendant la grossesse et l'allaitement, chaque mère surveille la nutrition et refuse bon nombre de ses aliments préférés pour la santé de l'enfant. Pour la plupart des femmes, l'ail est interdit. Mais des études montrent qu'il ne faut pas l'abandonner complètement. La présence d'un légume dans les aliments en petites quantités apportera des avantages pour la santé à la femme et à l'enfant.

La plante elle-même contient une grande quantité d'acide folique, indispensable au plein développement de l'enfant.

Significatif le contenu en vitamines des groupes B, C, D, A aide la future mère à résister au développement de l'hypovitaminose, le potassium normalise l'activité des systèmes urinaire et cardiovasculaire. Le magnésium est nécessaire pour soulager le tonus de l'utérus et le calcium assure la résistance du tissu osseux du futur bébé et de la future mère.

Une petite quantité d'ail aide à maintenir la pression dans les limites normales. Ceci est particulièrement important lorsque des signes de gestose et d'hypertension se manifestent. Cope à l'ail avec cholestérol élevé.

Au cours des derniers mois de la grossesse et immédiatement après l'accouchement, de nombreuses mères sont confrontées à des varices. La circulation sanguine ralentie en eux contribue à la formation de caillots sanguins. Les substances présentes dans l'ail fluidifient le sang, améliorent ses propriétés de coagulation et préviennent les thromboses.

L'ail est important lors de maladies infectieuses et de rhumes. Il ne peut pas être qualifié à juste titre d’antibiotique naturel, car les phytoncides et l’allicine qu’il contient empêchent la pénétration de micro-organismes nuisibles dans le corps et se multiplient, ainsi que le développement de complications après la grippe.

Juste une gousse d'ail par jour apportera des avantages pour la mère et le bébé pour le corps.

Ail pour les enfants: utile ou nuisible

Beaucoup de gens se souviennent de la façon dont les grands-mères ont essayé de nous nourrir avec de l’ail dès les premiers signes de rhume. Et ils avaient raison, parce que les avantages sont indéniables. Les vitamines, les composés organiques, les minéraux et les huiles essentielles contenues dans la composition ont un effet bénéfique sur le corps de l'enfant.

Les préparations qui en découlent ont les propriétés suivantes:

• bactéricide;

• expectorant;

• antimicrobien;

• anti-inflammatoire;

• anthelminthique.

Il améliore également l'appétit, normalise le processus de digestion, calme les intestins et contribue à renforcer l'immunité.

Mais les pédiatres mettent en garde - les enfants ne peuvent pas donner l'ail jusqu'à un an, car il est difficile de tolérer un ventricule immature. Si l'enfant a des problèmes de reins, d'estomac, d'épilepsie, l'utilisation d'ail ne fera que nuire.

Après un an, il peut être ajouté un peu aux soupes et aux plats principaux. Les enfants âgés de 1 à 4 ans ne peuvent pas manger plus d'une demi-gousse d'ail par jour, mais pas plus de 3 fois par semaine. Les parents doivent se rappeler que leur utilisation excessive peut causer une dermatite et nuire au travail du cœur.

Ail: bienfaits du jardinage et de la médecine traditionnelle

Récemment, la plupart des jardiniers engagés dans la lutte contre les insectes et les mauvaises herbes ont complètement abandonné les produits chimiques et privilégié les méthodes de contrôle naturelles. L'un des "aides" populaires dans le jardin était l'ail. Si vous le plantez à côté d’arbres fruitiers, de fleurs, de baies, de légumes, il sauve:

• de pucerons, tiques rouges arachnoïdiennes, fourmis.

• Les chenilles ne se régaleront pas d’épinards, de choux ou de brocolis.

• Les escargots et les limaces n'apparaîtront pas sur les légumes.

• Les doryphores vont disparaître de la pomme de terre.

• Les acariens du sol disparaîtront des fraises et des groseilles.

• Une mouche de la carotte n'apparaîtra pas sur les carottes.

En raison de la présence dans l’ail de composés minéraux, d’acide ascorbique et d’huiles essentielles, qui lui confèrent une odeur particulière, un coup porté aux nuisibles.

Dans la lutte contre les parasites du jardin, vous pouvez préparer des préparations à base d’ail:

• Moudre environ 200 g d'ail, ajouter 1 litre d'eau, laisser reposer pendant 7 jours, filtrer. Cette solution peut être utilisée pour pulvériser des plantes.

• Mélangez l'infusion d'ail avec de l'eau (60 g d'infusion pour 10 litres d'eau), dissolvez 50 g de savon à lessive. Cette solution donne de bons résultats dans la lutte contre les parasites de la tomate, mais il est préférable de traiter la plante avec elle début juillet avec un intervalle de 2 semaines.

• Insistez pendant la journée sur une solution d'oignons broyés et d'ail (vous devez utiliser 50 g de chaque plante), remplis de 10 l d'eau. La solution aidera à détruire les pucerons, les tiques.

L'ail a gagné en popularité en médecine alternative. Il est utilisé dans la préparation de compresses, lingettes, inhalations thérapeutiques. Aide à se débarrasser des verrues, des taches de vieillesse, des maux de dents, favorise la cicatrisation des ulcères et des plaies. Aide au traitement des intestins, de l'estomac, du rhume, de l'hypertension, des maladies de la peau.

Pour le traitement, vous pouvez essayer plusieurs conseils folkloriques:

• Pour les amygdalites et les rhumes, moudre 6 gousses de la plante, ajouter 1 cuillère à soupe de miel, mélanger. Après les repas, prenez 1 cuillère à thé jusqu'à 6 fois par jour.

• Pour les maladies de l'estomac et des intestins, vous pouvez frotter 10 gousses d'ail, mettre le tout dans un récipient en verre, verser 0,5 l de vodka, laisser infuser pendant 2 semaines. Puis filtrer la perfusion et prendre 30 gouttes avec 1 cuillère à soupe d'eau.

• Pour les douleurs articulaires, l'athérosclérose, il est nécessaire de faire défiler un citron, 5-6 gousses d'ail dans un hachoir à viande. Dans la pâte résultante, ajoutez 1 cuillère à soupe de miel, prenez 1 cuillère à soupe.

Lors de l'utilisation de l'ail, il est important de ne pas oublier que ce n'est pas le principal remède contre la maladie. Ce n'est qu'une aide dans un duel avec de nombreuses maladies.

Loading...